Goût et mariage de quelques légumes

Nous connaissons tous le goût des petit pois ou des carottes, mais certains légumes restent beaucoup plus mystérieux. Légumes oubliés ou simplement légumes ignorés dans notre alimentation de plus en plus stéréotypée.

Et pourtant ils sont là, ils attendent juste pour nous faire découvrir leurs saveurs. Mais justement, à quoi ressemblent-ils et avec quoi les marier ? Et bien voici quelques exemples :

Les bettes ou blettes
Le goût est voisin de celui des épinards (pour les feuilles). Bien les laver à plusieurs eaux pour retirer le goût légèrement terreux, faire un petit mix avec du salsifis, du panais, du rutabaga et du topinambour. On peut même aller jusqu’à faire une béarnaise maison et une mayonnaise à la réglisse, les côtes en beignet après avoir retiré les parties filandreuses.

Le topinambour
Son goût ressemble à celui de l’artichaut, il se marie très bien avec les champignons aîlés, mais aussi avec des pommes de terre et des carottes en poêlée.

Le chou-rave
Son goût est proche de celui du navet, c’est-à-dire doux et légèrement sucré. Les feuilles peuvent être consommées à la manière des épinards. Cru, il peut être consommé en salades et peut même se voir râpé en compagnie de carottes. Cuit, le chou-rave peut être consommé à différentes modes : en potage, en gratin, en purée, sauté, voire même farci de viande ou de légumes.

Les panais
Grande racine blanche, qui ressemble à la carotte avec laquelle il est souvent confondu, au goût un peu plus fruité et plutôt sucré ; il peut évoquer la noisette. Le panais se prépare en potage ou en purée, idéal pour accompagner des viandes ou en gratin.

Le pâtisson
Cuite, la chair du pâtisson, qui a un léger goût d’artichaut, se consomme telle quelle avec du beurre salé ou à l’huile d’olive. De manière générale, côté légumes, le pâtisson se marie bien avec les poireaux, les oignons, les pommes de terre, la courgette, le chou rave, les blettes… Côté fromage, le pâtisson se marie avec le roquefort, la féta, la brousse, le comté… Côté viande avec le jambon. De plus il s’associe bien aux pommes et aux noix ! Il se déguste en purée, frit, en galette, en tarte, à la poêle, en rösti, au wok, en gratin… Pensez aux pâtes et aux risottos !

Le persil tubéreux
Le persil tubéreux se prépare comme le panais ou encore le céleri-rave. Il se prête à toutes sortes d’accommodement. Et vous remarquerez que le goût du persil est plus délicat que celui du céleri.
Cuit à la vapeur et poêlé à  l’ail puis crêmé, avec de l’agneau.

Le potimarron
La forme du potimarron, et surtout son goût, lui ont valu le surnom de châtaigne. Le potimarron a généralement la forme d’une toupie, de couleur rouge brique mais aussi parfois rose, ou vert, sucré en flan parfumé cannelle-gingembre.  Salé, en soupe ou en purée avec des viandes blanches ou même du gibier.

Le rutabaga
Ce croisement entre le chou et le navet ressemble à s’y méprendre à ce dernier tout en ayant une saveur de chou. C’est un légume racine très peu calorique. On le cuit à l’eau bouillante pour ensuite l’incorporer dans des purées ou des gratins de légumes, ou encore servi avec une sauce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *