Une visite impromptue à la ferme de Saint Augustin

En cette fin de matinée encore très fraîche et peu ensoleillée, je retrouve notre maraîcher dans la grange, affairé à quelques soudures à l’arc, en train de construire des supports métalliques, en effet les travaux des champs étant un peu compromis le matin en raison de l’excès d’humidité.
L’hiver se termine et nous voilà dans une période très délicate, charnière entre la fin des légumes d’hiver et de conservation avec les futures légumes primeurs.
Mais pourquoi est-ce une période délicate ? Parce que toutes les préparations sont déjà faites : la grande serre est remplie de toute part, ainsi que la petite serre et la couveuse, pleines de cagettes de semis (pour une grande part les semis sont à maturité). Mais si les périodes actuelles de froid et de pluie persistent, les légumes viendront très vite à manquer dans la préparation des paniers vu que les plantations des légumes ont été retardées. Il est important que le temps redevienne rapidement dans les normes de saison.
Notre maraîcher est en éveil, si les pluies et les gelées se calment, il passera à l’action dans le champ pour la préparation des futures planches qui recevront les premières plantations en provenance des serres, qui actuellement regorgent de très belles pousses préparées avec amour par Anna. L’assistante indispensable de notre maraîcher qui est à l’origine des beaux légumes qui emplissent chaque semaine nos paniers. C’est le fruit d’une étroite collaboration.

RÉCAPITULATIFS DES LÉGUMES

Dans la grande serre : semis de carottes primeurs, bettes, épinards, mâche, navets, panais, persil, semis de pommes de terre primeur, radis noirs, salades feuille de chêne, batavias, mesclun de cinq sortes.

Dans les champs : choux de Bruxelles, persil tubéreux, poireaux, topinambours.

Dans la petite serre : aubergines, tomates, poivrons, piments, blettes, choux-fleurs, choux verts, choux kaboko, roquette, persil, et plusieurs variétés de salades très attaquées par la maladie (elles périssent en partie par manque de soleil et excès d humidité, une situation un peu décourageante pour nos maraîchers).

En pièce de germination : concombres, courgettes et plusieurs sortes de salades.

Dans la chambre froide : choux verts, choux ronds, choux rouges, céleri-rave, navets, mesclun, carottes de conservation toujours affectées par les attaques de la sclerotinia (maladie qui se propage rapidement dans les palox sous forme de pourriture, obligeant le maraîcher à sélectionner les sujets et à en jeter une partie, lire l’article du 28 janvier)

Petit reporter,
Olivier

PHOTOS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *