Quand la ferme se pare de ses couleurs d’automne

Il faisait assez beau ce jeudi 29  septembre, et j’avais quelques heures devant moi, alors je suis allée rendre visite à Anna et Philippe à la ferme de Saint Augustin !

Et là, surprise, je suis accueillie par un inconnu, qui s’affaire à ses affaires. Après quelques investigations je rencontre Anna dans le frigo ! Oui oui dans le frigo ! Avec l’aide de Caroline, qui est là tous les jeudis, Anna prépare nos paniers pour le soir avec les beaux légumes qui y sont mieux au frais.

Les légumes d’été sont maintenant épuisés. L’automne a fait son œuvre et a chassé tomates, poivrons, concombres et autres aubergines pour laisser place aux légumes plus rustiques.

Dans le frigo on trouve un gros paquet de cagettes remplies de choux blancs qui ont été rentrés plus tôt dans la saison. Anna espère qu’ils se maintiendront en bon état en attendant de passer à la râpe pour en faire de la choucroute.

Quitte à être dans la grange autant en faire le tour…

J’ai eu un petit aperçu des pommes de terre, dont la récolte s’est avérée décevante.

Ensuite il y a la couveuse, qui n’est autre que la pièce de germination, zone où Anna donne vie à ses bébés plantes. À l’intérieur les légumes feuilles d’hiver : épinards, mâches qui finiront dans la serre au froid modéré, mais aussi des bébés choux-fleurs pour les paniers du printemps ! Il faut une organisation de main de maître pour que tout soit toujours là au bon moment. Une fois que les plantes ont germé elles passent dans la serre, prolongement de la grange. Actuellement dans la serre on trouve des pousses d’oignons toutes mignonnes (mon petit coup de cœur visuel), mais aussi de la mâche, du fenouil, de la roquette, et autres mescluns.

Je passe un coup dehors, pour faire le tour des cultures mises sous bâches, pour éviter que les insectes viennent grignoter nos légumes. Au fond, zone des pommes de terre, le terrain est fraîchement retourné. Je retrouve l’inconnu, qui n’est autre que Vincent, le poussin de Philippe qui apprend à cultiver dans les règles de l’art. Il y a aussi Philippe et Caroline. Les trois sont en plein semis d’avoine, non pas pour nous en mettre plein les paniers, mais pour faire de l’engrais vert. Dehors les plantes sont toujours sous bâche mais celles-ci n’empêchent pas les rats d’attaquer nos beaux radis d’hiver. On en a trouvé quelques-uns, des radis abîmés dans le bac « servez-vous » lors d’une distribution.

C’est également la fin des fleurs. Mais on voit encore quelques fleurs de cosmos résistantes au froid. Anna à couper ses têtes des tournesols, elle garde les graines quelle pourra ressemer ou encore offrir aux oiseaux aux périodes de grand froid. Qui dit fin des fleurs dit aussi fin des abeilles. Les ruches installées derrière les serres vont se mettre en stand-by pour l’hibernation des abeilles. En espérant qu’elles reviendront bien en forme au printemps pour polliniser toutes les belles plantes.

Les courges ont été ramassées par Anna et Philippe ainsi que leurs nombreux bras droits provisoires afin que le coup de main des amapiens se concentre sur la récolte des carottes.

Dans la serre on trouve de nombreuses petites plantules au milieu des restes de plants de poivrons et de piments. On pouvait aussi trouver un petit détail insolite : des haricots à rame qui pendaient aux armatures de la serre. Pendant leur pousse de cet été, ils ont suivi leurs filins qui les ont guidés jusqu’à la structure de la serre où les filins étaient attachés. Les cosses sont désormais prêtes à sécher pour pouvoir être mis en terre au printemps prochain.

Ce fut encore un grand tour, fait au final en plusieurs fois pour cumuler les informations et les photos.

Il nous faudra maintenant un peu plus de courage et de motivation pour affronter le froid afin de faire un tour à la ferme pour l’hiver.

Olivier Dulieu et Schneider Morgann,
petits reporters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *