AIL

Histoire
Pour certains, il aurait été cultivé par les Sumériens, sur les bords de la Méditerranée, il y a près de 5 000 ans. Pour d’autres, il serait issu des plaines à l’est de la mer Caspienne d’où il aurait atteint l’Asie. Vraisemblablement issu des plaines du Kazakhstan ou de l’Ouzbékistan, il s’est propagé très tôt vers la Chine puis dans les pays du bassin méditerranéen.

En Égypte, dès l’époque des pharaons, on remarque les propriétés nutritives de l’ail. L’historien grec Hérodote rapporte que les manœuvres employés à la construction des pyramides recevaient quotidiennement une ration d’ail pour leur donner la force nécessaire à ce travail épuisant. L’ail est tellement apprécié qu’il est élevé au rang de divinité. Khéops en fit graver l’image à l’intérieur de sa pyramide ! Il est utilisé pour les momifications, contre les morsures de serpent et accompagne les défunts dans l’au-delà.
Avec Henri IV (1553-1610) l’ail va connaître ses lettres de noblesse. Le grand-père du futur roi frotte les lèvres du nouveau-né avec une gousse d’ail pour le protéger du mal et lui conférer la force du chef, respectant ainsi une tradition béarnaise !

Les plus
L’ail a un rôle bienfaisant pour le système cardio-vasculaire. Et oui, l’ail fait baisser la tension artérielle et en plus le taux du cholestérol sanguin.
Selon certains médecins, une gousse d’ail par jour protégerait efficacement contre la coqueluche.
Mais les vertus de l’ail ne s’arrêtent pas là. L’ail serait, grâce à ses éléments volatils (propriétés de vasodilatation, de bronchodilatation), protecteur des voies respiratoires et protégerait contre rhume et grippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *