CÉLERI-RAVE

Histoire
Tout comme son cousin le céleri-branche, le céleri-rave est issu de l’ache des marais et a d’abord été reconnu pour ses vertus médicinales plutôt que gustatives. On lui prête alors tous types de pouvoirs presque « magiques » : guérison de la mélancolie, choix du sexe d’un enfant à naître, lutte contre les maux de dents, etc.
Ce n’est qu’à la Renaissance qu’il intègre les potagers. Son amélioration s’est faite de manière empirique dans les régions de production qui ont donné leur nom aux variétés anciennes : de Gennevilliers, de Rueil, de Prague ou d’Erfurt. Mais il faudra attendre le milieu du XIXèmesiècle pour que le céleri s’invite définitivement dans les cuisines et les assiettes.

Ses plus
Très pauvre en calories, le céleri-rave est aussi riche en fibres et en oligo-éléments. Le légume est également bien fourni en vitamines C, ainsi qu’en potassium.
En plus de sa haute teneur en vitamines, le céleri-branche est riche en phosphore (65,3 mg/100 g en moyenne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *