TOPINAMBOUR

Histoire
Le topinambour est originaire d’Amérique du Nord, où il était cultivé par des tribus amérindiennes avant l’arrivée des Européens. Lescarbot en rapporte en France sous le nom de «canada» lors de son retour en 1607. Sa diffusion en Europe se développe rapidement grâce à sa culture facile, sa rusticité et sa forte multiplication végétative, même dans des sols pauvres. Il est appelé poire de terre dans le Traité des aliments de Louis Lémery en 1702. Lors de la Seconde Guerre mondiale, sa consommation en tant que légume de rationnement, souvent mal cuit et cuisiné sans matière grasse, a laissé dans certains pays d’Europe de mauvais souvenirs. C'est un tubercule blanc-rosé à la forme irrégulière et au goût d'artichaut.

Les plus
Il est peu calorique et très riche en fibres. Riche en glucides, essentiellement en inuline, un glucide non absorbé par l’intestin et donc non pris en compte au niveau de l’apport calorique. C’est l’inuline qui donne au topinambour sa saveur sucrée mais qui peut provoquer également quelques désagréments digestifs. Riche en potassium et pauvre en sodium, il contribue à stimuler l’élimination.
Astuce sur les topinambours.

Préparation
Brosser ou éplucher. Cru ou cuit à l'eau, à la vapeur ou poêlé.

Recettes
En salade, en remoulade, poêlé avec des champignons, en gratin avec pommes de terre et lardons ou juste avec du chèvre frais, en velouté ou en crème, en purée simple ou avec des lardons.
Pâtes topinambours et brocoli.
Cocottes de grenailles et topinambours.
Bricks au jambon, aux topinambours et aux pommes de terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *